Mme VOGT OURAIED Nathalie

lymphothérapeute

QUI SUIS-JE ?

Nathalie VOGT OURAIED

FORMATION PROFESSIONNELLE

Formation  de drainage lymphatique manuel selon la méthode Vodder enseigné par Simone Monney, Didier Tomson certifié Foldi et Dr Christian Schuhardt. Traitement physique des œdèmes et dérivations de la lymphe dans des cas pathologiques.

Aussi: Utilisation de taping et bandages en lymphologie.

Specificités: contexts de closure,phlébotomie, splénectomie.

Z

Rendez-vous directement avec la thérapeute au

+41 78 802 0581

l

ou par message

Formulaire de contact directement avec la thérapeute

7 + 2 =

w

mon réséaux social

DRAINAGE LYMPHATIQUE

LE DRAINAGE LYMPHATIQUE MANUEL

Le drainage lymphatique manuel est une technique de massage doux, lent, destiné à stimuler la circulation de la lymphe et à nettoyer l’organisme tout en renforçant le système immunitaire. Par des mouvements circulaires spécifiques et de pompage, la technique favorise le désengorgement et le nettoyage des tissus, des vaisseaux et des ganglions.

Parallèle au réseau sanguin, la lymphe est un liquide incolore qui comme un système d’élimination des déchets draine les liquides sédentaires, les toxines, les bactéries, les virus et les débris cellulaires.

Dans quel cas des séances de drainage sont elles recommandées ?

Le drainage lymphatique manuel est indiqué pour les troubles circulatoires telles que les problèmes de jambes lourdes, l’insuffisance veineuse, la rétention d’eau, les œdèmes d’origine veineux ( phléboedème) ou d’origine lymphatique tels que les lymphoedèmes.

La lymphe accumulée dans les tissus causes des sensations de lourdeurs et de gonflements. Une séance de drainage lymphatique est suivie d’une sensation de bien-être, de légèreté.

Grâce également à ces vertus calmantes, il s’avère être très efficace en cas de stress, de migraines et d’insomnies.

Ce massage est également prescrit en cas d’œdème post traumatique notamment en cas d’hématomes, d’entorses, de fractures, de rhumatisme ou post opératoire consécutif par exemple au traitement du cancer du sein.

Le drainage lymphatique intervient aussi dans le traitement de la constipation en insistant sur le drainage de l’abdomen ce qui a pour effet d’améliorer le transit intestinal et de réduire les ballonnements.

Ce massage peut aussi améliorer la cicatrisation et la diminution des fibroses par une meilleur qualité de la vascularisation au niveau de la cicatrice et des tissus.

Le drainage est en revanche contre indiqué lors du premier trimestre de la grossesse. La femme enceinte parce qu’elle est sujette à la prise de poids, à la rétention d’eau du fait des changements hormonaux et aux œdèmes des jambes à tout intérêt par contre à se faire drainer les deux derniers trimestres de sa grossesse. Le drainage va assouplir les tissus notamment au niveau des cuisses et cela a pour conséquence de diminuer la survenue des vergetures et une sensation de légèreté dans les jambes.

Drainage et cancer

Lors des traitements du cancer du sein, il est impératif de faire des séances de drainage lymphatique à titre préventif afin de réduire le risque de lymphœdème du bras (plus connu sous le terme du « gros bras ») lorsqu’il y a eu une ablation totale ou partielle des ganglions axillaires. Dans le cas d’une ablation des ganglions, la lymphe va devoir emprunter d’autres vaisseaux lymphatiques appelés des anastomoses et il est important de montrer à la lymphe le plus rapidement possible ces nouvelles voies afin de dériver la lymphe du chemin physiologique normale pour ne pas surcharger la zone ganglionnaire endommagée. Les lymphoedèmes les plus courants se situent au niveau des jambes et des bras.

Dans les cas de pathologies chroniques veineuses ou lymphatiques, le drainage lymphatique manuel n’est pas suffisant. Il doit s’accompagner de pose de bandage compressifafin de réduire au maximum la taille de l’œdème. Lorsque l’œdème a été réduit au maximum, il est indispensable afin de stabiliser l’oedème de porter une contention soit un bas ou un manchot en fonction de l’endroit du corps où se situe l’œdème. On peut également rajouter des exercices de physiothérapie décongestionnante basée sur la respiration.

  • Les contre-indications majeures au drainage lymphatique sont :
  • Les personnes atteintes d’un cancer ; il est essentiel d’obtenir l’accord de leur oncologue.
  • Les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque
  • Les personnes souffrant d’insuffisance rénale
  • Les personnes souffrant d’une thrombose ou d’une phlébite. Le drainage est recommandé après que ces personnes se soient soignées.
  • Les personnes ayant une infection accompagnée de fièvre de type érysipèle, lymphangite etc.…

La fréquence des séances de drainage lymphatique

Pour obtenir des résultats, il faut prévoir en moyenne 4 séances à raison de deux séances par semaine pour désengorger les tissus puis espacer les séances à une semaine puis à un mois voire plus en fonction des besoins de chaque personne. Chaque organisme réagit différemment certains nécessiteront moins de séances que d’autres pour observer les effets du massage la réduction de l’œdème, l’affinement des jambes et l’assouplissement des tissus. La sensation de bien-être et de légèreté est ressentie à la fin de chaque séance.
Dans le cadre du lymphœdème ou d’une pathologie chronique, les séances sont plus fréquentes lors de la phase de réduction de l’œdème à raison de 3 ou 4 séances par semaine. Les séances alternent le drainage lymphatique manuel suivi de la pose de bandage compressif jusqu’au prochain rendez-vous. Lors de la phase de conservation ou de stabilisation de l’œdème, la fréquence s’allonge à une fois par semaine voir deux fois par mois à condition que le patient porte au quotidien un bas ou un manchot de contention.

Préventions, recommandations

Pour optimiser l’action du drainage lymphatique au quotidien, il est recommandé de porter des bas de contention le plus souvent possible notamment pour les personnes qui travaillent debout. Il est recommandé de dormir avec les jambes surélevés mais jamais plus que la hauteur du cœur. Lors de la douche, passez un jet d’eau froide sur les jambes. Il est également indispensable de pratiquer une activité au quotidien telle que la marche afin d’améliorer le retour veineux.

Prévention pour le lymphœdème

Pour les personnes ayant des pathologies chroniques telles que le lymphœdème, il ne faut jamais oublier que le système immunitaire du bras dans le cas du gros bras ou de la jambe est plus faible. Il est par conséquent indispensable de désinfecter plusieurs fois par jour une petite blessure telle qu’une piqure de moustique ou une coupure même légère etc… Faites attention lors d’une manucure ou pédicure de bien désinfecter lorsque vous enlevez les cuticules et protégez-vous des coups de soleil. Une infection peut survenir plus rapidement et il peut être le déclencheur d’un gros bras ou d’une infection grave telle que l’érésipèle. Ces simples gestes peuvent vous éviter des désagréments. Ne pas portez trop de poids sur le bras ayant eu une ablation ganglionnaire mais une activité sportive régulière est bénéfique.

Nathalie VOGT OURAIED 
lymphothérapeute

078 802 05 81
Cabinet : Espace Ling de Santé au 118 route de Frontenex le jeudi matin
Cabinet :  11 rue du Roveray le lundi, mardi, jeudi après-midi et vendredi
Soin à domicile dans le quartier des eaux-vives

UA-83262677-1